Jardin deuxième année : Nos semis, la confiance et patatras !

Après la méthode de jardinage, revenons à nos plants ou plutôt nos semis.


Satisfaits des plants du marché la première année, nous nous lançons dans la production des nôtres. Nous démarrons en février pour avoir des jokers si les choses ne se passent pas comme prévu.


Mamie nous a bien vendu le calendrier de la lune que l’on suit à la lettre, au jour près, voire à l’heure près. C’est là que l’on reconnait bien les débutants appliqués. Aujourd’hui, c’est plutôt on sème quand les enfants nous le permettent… On évolue.


Ca marche finalement plutôt bien et, gonflé à bloc de l’enthousiasme des débutants, nous débutons la mise en terre fin avril. Une bonne gelée plus tard notre enthousiasme en prend un coup. Et Katy de me répéter pendant un moment : « je t’avais bien dit que c’était trop tôt ! ». Promis la leçon sera retenue pour l’année suivante.


Au final les différentes récoltes seront correctes grâce au surplus de plants que nous avions semés. Même de quoi faire nos premières conserves. Et de les ouvrir complètement moisies quelques mois plus tard… La technique du « retourner le pot quand le mélange est encore chaud» est loin de fonctionner à tous les coups.


Et nous qui pensions que faire des conserves était un jeu d’enfant.


#jardinage #plantfaitmaison #semis #gelee #conserve #potagerduparesseux #lepifamily